Connect with us

HEALTH

Vladimir Putin sends Sergei Surovikin, who unleased terror in Syria, to lead war in Ukraine

Published

on

[ad_1]

Avec le pont de Crimée et la fierté de Vladimir Poutine qui couvaient au lendemain de son 70e anniversaire, le président russe devenait désespéré.

Le 8 octobre, une énorme explosion a détruit deux tronçons de route qui reliaient le territoire illégalement annexé de la Crimée à la Russie.

C’était une humiliation stratégique et symbolique pour Poutine, qui a personnellement ouvert le pont en 2018 en conduisant un gros camion orange orné de petits drapeaux russes dessus.

Avec des parties du pont de 19 kilomètres se trouvant maintenant au fond du détroit de Kertch, Poutine a accusé les services de renseignement ukrainiens d’avoir orchestré ce qu’il a appelé une attaque terroriste.

Le gouvernement ukrainien n’a pas confirmé son implication, mais certains responsables ont été assez effrontés pour laisser entendre qu’il s’agissait d’une sorte de cadeau d’anniversaire pour Poutine.

Quelques heures après l’explosion, Poutine a fait son contre-mouvement.

Il a nommé Sergei Surovikin, un vétéran militaire notoire avec une réputation de brutalité, pour être son nouveau commandant général des opérations dans la guerre en Ukraine.

Surnommé “le général Armageddon” par certains médias russes, on pense que Surovikin a été nommé pour remplacer Aleksandr Dvornikov, un commandant parfois appelé le “boucher de la Syrie”.

Les deux hommes ont gagné leurs surnoms redoutables sur les champs de bataille de Syrie et de Tchétchénie, où ils ont réduit les villes en ruines.



[ad_2]

Trending